Membres

mercredi 24 mars 2010

Haïku de printemps

"Rien d'autre aujourd'hui
.
que d'aller dans le printemps
.
rien de plus"

Buson

13 commentaires:

Minemine et coe a dit…

Nous avons ici, un petit retour en hiver. L'herbe s'est recouverte d'un peu neige et hier du grésil est tombé. Je suis contente de savoir qu'il y a le printemps chez vous. Il va traverser nous voir bientôt, c'est notre espoir.

Linda

norma c a dit…

Magnifique, votre haïku de printemps, Anne !

En réponse :

"Dans l'eau que je puise
scintille le début
du printemps"

Ringaï

totirakapon a dit…

J'aime beaucoup aussi :

"Les gardiens des cerisiers
Ont rapproché
Leurs têtes blanches"

et

"Dans le ciel
le coucou et l'alouette
chantent en croix"

Kyorai (1651-1704)

Anne a dit…

Linda, le printemps est proche du Canada, j'en suis certaine. Ce petit tapis de neige ne servira qu'à l'accueillir plus dignement.

Merci, Norma et Totirakapon, pour ces poèmes pleins de fraîcheur et de délicatesse.
Anne

Danielle a dit…

Belle entrée du printemps, entre les mots, les fleurs et le soleil...

Merci Anne.

Michelaise a dit…

et c'est déjà beaucoup, n'est-ce pas ?

Evelyne a dit…

Merci pour ces moments poétiques. Bonne soirée.

James Owens a dit…

Merci, Anne.

encore ce printemps
le vieux cerisier libère un souffle
suspendu

Danielle a dit…

l'abricotier en bas de ma tour a déplié toutes ses fleurs blanches...

C'est la neige du printemps.

Anne a dit…

Merci à vous, Danielle V. pour votre vision poétique de l'abricotier.

Oui, Michelaise, et c'est bien agréable.

Merci, James, pour votre très beau haïku.
Anne

Astheval a dit…

C'est déjà tout un programme bien charmant que propose ce haïku !
Merci Anne.

Marisol a dit…

Merci Anne pour me joindre à vous trois versions d'un haïku, l'original en français est de Bashô :

le nid de cigognes
se voit entre les feuilles
du cerisier

stork's nest also
seen blossom's
through branches

entre las hojas
del cerezo se ve-
nido de cigueñas

Marisol

Anne a dit…

Merci de votre visite et bon dimanche, Astheval.

Merci, Marisol, de ce joli haïku en trois versions de sens similaire mais à la musique différente.
Anne