Membres

dimanche 21 mars 2010

Restons à Rome pour fêter le printemps

.
FLORE
Avant qu'on lui dédie un temple au Quirinal,
Qu'on célèbre en son nom des fêtes majestueuses,
Offrandes, libations, dans des coupes somptueuses,
Flore avançait pieds nus, riante, virginale,
.
Se parant d'icosandre et de plantes vernales,
Le geste délicat, la parole affectueuse,
Portant d'un pas léger sa cueillette fructueuse
De myrte, d'oranger, de nacre et de pétale.
.
Elle dansait, joyeuse, en écoutant la lyre
Dont les cordes vibraient au talent de Zéphyr
Et le temps s'écoulait en fines cascatelles.
.
Des bouquets, androcées, calices et corolles,
Nous avons oublié la douce curatelle;
Nous n'en connaissons plus que l'antique symbole.
.

14 commentaires:

beatrice De a dit…

Et non cette boîte n'est pas du tout poète.On ne peu pas tout avoir, hélas.

Anne a dit…

Bonne semaine, Béatrice.

totirakapon a dit…

Un petit truc qui marche parfois : taper un point sur une ligne puis lui appliquer la même couleur que celle du fond de votre blog.

On retrouve un petit air d'Hérédia dans ce joli sonnet classique, avec 2 quatrains et 2 tiercés, comme disent mes élèves...

norma c a dit…

Fêtons encore le printemps avec les fleurs de cerisier !

"Dans le ciel bleu

un seul nuage blanc

cerisier en fleur"

Bonne semaine à vous, Anne !

Un très beau poème...

stef* a dit…

Le PC serait-il jaloux de ces vers pour en refuser la présentation ? ;)

Michelaise a dit…

J'ai cherché l'auteur du sonnet, et ne trouvant pas j'en ai conclu que c'est vous, Anne, qui nous avez concocté ces vers printaniers et délicats... le printemps vous inspire !

Anne a dit…

Merci mille fois, Totirakapon, pour votre aide qui fonctionne très bien. Le point se voit à peine et j'ai enfin pu séparer mes strophes. Merci pour votre aimable commentaire. Vos élèves ont de l'humour.

Merci beaucoup, Norma, pour ce délicat haïku, et bonne semaine à vous aussi.

Non, Stef, c'est tout simplement que je ne suis pas douée en informatique. Mais grâce à l'aide de Totirakapon, tout est arrangé.

Oui, Michelaise, j'avoue, j'ai écrit ces quelques vers. Je suis contente s'ils ont pu vous plaire.

Je vous souhaite à tous une très bonne semaine.
Anne

Miss Lemon a dit…

Quelle inspiration, ces vers sont à lire à voix haute pour profiter pleinement du bonheur de dire les mots. J'aime particulièrement la deuxième strophe, bravo et merci.

Anne a dit…

Merci à vous, Miss Lemon, et bienvenue sur mon blog.
Anne

Evelyne a dit…

Une belle évocation du printemps...vous êtes très douée.

Anne a dit…

Merci de votre gentillesse et de votre indulgence, Evelyne.
Anne

Minemine et coe a dit…

Dans les sculptures de Rome que l'on peut admirer sur ce blogue, il y a toujours beaucoup de grâce et de volupté. De douceur aussi dans les poses. C'est très apaisant.

Linda

James Owens a dit…

Je suis vraiment impressionné, Anne. C’est un vrai poème, d’un style très classique et accompli, pas seulement des vers! J’aime particulièrement le premier tercet, où le rythme est bien celui d’une danse. Mes amitiés chaleureuses….

Anne a dit…

Oui, Linda, je suis d'accord avec vous. Ces statues nous montrent l'exemple, parfois bien difficile à suivre dans le tourbillon et l'impétuosité de l'existence.

Merci beaucoup, James. Ces compliments me font très plaisir.
Anne