Membres

mercredi 4 novembre 2009

Pesce spada...

... à la Pescheria de Venise...


... et à Rome, au Palazzo Massimo.

Ce musée situé non loin de la Stazione Termini a ouvert ses portes à nouveau. A l'intérieur, on peut admirer d'extraordinaires sculptures, mosaïques et fresques.

9 commentaires:

Jean a dit…

J'aime ce rapprochement entre la réalité présente du poisson à la Pescheria et l'expression de la sensibilité d'un artiste d'une époque si lointaine.

L'apparence .
"...On peut dire que tout est une question de point de vue, de références, de circonstances aussi, mais la généralité conduit souvent à la banalité...".

Cette question au sujet de l'apparence est fondamentale pour moi .
Comme vous l'écrivez , on ne peut répondre dans le cadre d'un commentaire de blog .
Mais tendre vers la prise de conscience que nous sommes si souvent victime de l'apparence au lieu de voir la réalité est crucial à mes yeux .
Même quand il s'agit de "VOIR " un arbre .
Personne ne voit le même arbre , en fonction de son âge , de ses intérets , de sa culture , de son histoire personnelle .
Or , si on ne VOIT PAS , quelle valeur ont toutes nos pensées , nos ressentis ?

Anne a dit…

Bonjour, Jean. Deux réponses à votre commentaire: tout d'abord, lorsque j'ai écrit que "la généralité conduit souvent à la banalité", il s'agissait de mon propre commentaire que je trouvais un peu impersonnel par rapport à votre magnifique et si expressive photo. Ensuite, ce qui me paraît intéressant dans le fait de voir (au sens où vous l'entendez, je crois), c'est justement ce don que fait chacun à l'autre pour partager une vision commune à un instant donné qui s'imprimera, par l'échange même, d'une manière profonde et durable.
Merci de ces discussions virtuelles.
Je vous souhaite une très bonne journée.
Anne

Jean a dit…

Chère Anne , je n'ai jamais pensé que vous aviez écrit avec une intention tant soit peu négative .
Je connais trop votre générosité .
Je n'avais pas non plus ressenti votre commentaire impersonnel ,je vous l'assure .

Si j'ai ce matin insisté , c'est uniquement car je considère la dualité apparence-réalité comme fondamentale .

Oui , la solution que vous proposez est déjà une approche interessante , qui résoudrait bien des problèmes si elle était généralisée .

Mais ma soif n'est pas du domaine relations humaines .

Astheval a dit…

Voilà un poisson qui a toujours éveillé mon imaginaire... Une licorne des mers, c'est plutôt poétique ! mais un peu moins lorsqu'elle est coupée en deux ;)

totirakapon a dit…

J'ai trouvé une recette savoureuse "d'espadon à la vapeur" dans la "A la table de Yasmina" de Quadruppani (sur les recettes et l'histoire siciliennes).Il suffit de le faire cuire avec un filet d'huile d'olive, une pincée d'origan et du sel environ 20mn...
L'espadon est excellent également en tartare...

Evelyne a dit…

Je pense "Au vieil homme et à la mer",à l'espadon nageant librement dans l'Océan...j'ai été végétarienne pendant 35 ans, les étals de viandes et poissons me troublent.

Anne a dit…

Astheval, je comprends votre point de vue.
La première recette de Totirakapon, que je remercie au passage, peut vous réconcilier avec les marchés aux poissons.

Evelyne, j'avais beaucoup aimé "Le vieil homme et la mer".

Bonne soirée à tous.
Anne

Michelaise a dit…

Un des meilleurs poissons qui soit, qu'on trouve malheureusement fort rarement sur nos étals... EN recette à la vapeur, j'avoue que je n'ai jamais essayé étant pourtant une grande adepte du poisson vapeur...
Astheval c'est vrai que quand cela arrive et qu'il est encore entier, c'est impressionnant, voire troublant (Evelyne !!)... et on n'ose pas demander au poissonnier de vous l'ouvrir pour vous en tailler une tranche !

Astheval a dit…

"Le vieil homme et la mer" ! Je me souviens avoir adoré ce livre mais je n'en ai pas gardé de souvenir précis, juste des sensations.