Membres

dimanche 5 mai 2013

Izis : clin d'oeil à Gine

Sur son blog "Djinns et jeans", Gine nous propose une très douce image de hêtres au printemps. 
Cette photo d'arbres m'en a rappelé d'autres, celles prises par Izis - Izraëlis Bidermanas - , arrivé à Paris en janvier 1930, réfugié à Ambazac en Limousin pendant la seconde guerre mondiale et ami de Jacques Prévert et de Colette.



Izis a dédié à Paris trois livres : "Paris des rêves", "Grand bal du printemps" et "Paris des poètes".
Il a aussi photographié Londres, les héros de la Libération, les artistes du cirque, des rêves de Terre Promise en Israël, et tant de personnes célèbres ou inconnues mais encore vivantes à travers le regard de tendresse qu'il a porté sur elles.

En voici une de Prévert :
Une autre, intitulée "L'homme aux bulles de savon", prise à Londres en 1952:
Un couple romantique sur une péniche arrimée à un quai de la Seine :

Enfin, voici quelques vers de Jacques Prévert en hommage à son ami Izis :

Pour Izis

Sur une palissade
dans un pauvre quartier
des affiches mal collées
Grand bal du printemps
illuminent
l'ombre d'un arbre décharné
et celle d'un réverbère pas encore allumé

Devant ces petites annonces de la vie
un passant s'est arrêté
émerveillé

C'est un colporteur d'images
et même sans le savoir
un musicien ambulant
qui joue à sa manière
surtout en hiver
le Sacre du Printemps
Et c'est toujours le même air
intense et bouleversant
pour tempérer l'espace
pour espacer le présent
Toujours le portrait des choses et des êtres
qui l'ont touché

Ces choses et ces êtres
ont été touchés aussi
Et malgré sa misère
ce petit monde
avec toute sa lumière
s'est fait une beauté pour lui.

19 commentaires:

Gine a dit…

Oh! Merci de me citer, merci de cette découverte. J'ai l'impression d'images familières, sans n'avoir aucune idée de qui les avait prises. Bon dimanche!

Thérèse a dit…

Un très doux billet pour montrer toute la poésie qui se rattache à Izis.

Josette a dit…

superbe billet ! je ne connaissais pas du tout j'aime les photos et...Prévert

Marie-Josée a dit…

Je vous remercie de me faire connaître, Izis, Anne, mais était-il besoin de ressusciter pour cela une photo de neige? Les beaux jours sont enfin revenus et ils sont si brefs, ici, que tout ce qui rappelle l'hiver est proscrit!

Bonne semaine chez vous quand même!

Anne a dit…

Gine, j'aime beaucoup vos photos et je prends toujours du plaisir à découvrir celles que vous publiez sur votre blog, agrémentées d'un titre qui intrigue avant de voir l'image. C'est donc moi qui vous remercie. Bon dimanche!

Anne a dit…

Oui, Thérèse, le regard d'Izis était celui d'un poète. Je vous souhaite un beau dimanche.

Anne a dit…

Merci, Josette. Je suis contente que vous aimiez les images d'Izis. Bon dimanche!

Anne a dit…

Je suis désolée, Marie-Josée, et j'espère que cette photo hivernale vous fera apprécier encore davantage, par contraste, la douceur printanière. Je vous souhaite un dimanche et une semaine prochaine ensoleillés. A bientôt!

Album vénitien a dit…

Je ne connaissais pas du tout ce photographe et encore moins son univers..je découvre donc aujourd'hui toute la poésie de ses clichés.Il fréquentait des poètes ...son univers a rejoint le leur.Un peu tard pour vous souhaiter une belle journée dominicale, alors, passez, Anne, une très bonne soirée.printanière, je l'espère.ici il fait beau...ça vaut le coup de le souligner.
Bien amicalement!

norma c a dit…

J'aime particulièrement la première image, pour la pureté de ses lignes et son atmosphère si particulière.
Très bonne fin de journée, Anne, bien amicalement.

Odile a dit…

Remarquable ! Comme Gine j'avais l'impression d'images familières, à tel point que je suis allée vérifier quelles expositions avaient eu lieu récemment. Je ne suis pas allée à celle de l'Hotel de Ville en Paris en 2012,, mais j'ai dû lire des articles à ce sujet. J'aime beaucoup ! Merci Anne et bonne semaine.

Danielle a dit…

C'est vrai Anne, l'oeuvre de ce grand photographe n'est pas assez connue, il travailla 20 ans à Paris-Match et une grande rétrospective lui fut consacrée par la Mairie de Paris en 2010 "Izis Paris des rêves"

La ville d'Ambazac, où il se réfugia,(ses parents furent assassinés en Lithuanie par les nazis)pendant la dernière guerre, lui consacre de façon permanente un "Espace Izis"

Son fils dit de lui : mon père était inconsolable mais gai, il n'a jamais été heureux.

Un grand artiste, merci Anne d'en parler...

Nathanaëlle a dit…

Quelle merveille ce poème ! Merci Anne
Belle semaine !

Anne a dit…

Merci, Danielle. C'est sans doute grâce à vos souhaits : ce lundi a été particulièrement ensoleillé et agréable, presque un jour d'été. Je vous souhaite également une très belle semaine.

Anne a dit…

Oui, Norma, et j'ai trouvé une résonance avec la photo de Gine, même si la saison est différente. Je vous souhaite une belle semaine.

Anne a dit…

Merci, Odile, je suis contente que cette publication vous ait plu. Très belle semaine à vous!

Anne a dit…

Merci à vous, Danielle, de ces renseignements supplémentaires. J'aime beaucoup les oeuvres d'Izis qui mériterait en effet d'être mieux connu, mais je crois que son art lui importait plus que la célébrité. Je vous souhaite une belle semaine.

Anne a dit…

Merci à vous, Nathanaëlle. Je vous souhaite également une belle semaine.

Eimelle a dit…

très joli article, belle ambiance! Bonne journée!