Membres

dimanche 13 octobre 2013

Au bar de la Biennale...

Dans une assemblée, j'aime regarder les visages, mais aussi les jambes et les chaussures qui me paraissent révéler une petite part des goûts ou des habitudes des personnes. C'est très amusant. Mesdames (et même, parfois, mesdemoiselles), attention à l'arrière du genou, le fameux creux poplité si traître : c'est lui, à mon avis, qui permet de dire si une jambe est vraiment belle ou pas. On ne se voit pas de dos en robe courte, c'est bien dommage ; certaines seraient plus vigilantes...

 
En peinture, j'adore les chaussures de Louis XIV peint par Hyacinthe Rigaud en 1701 (clic) et celles du jeune Louis XV en costume royal, peint en 1715 également par Rigaud (clic et faire défiler la page) ne sont pas moins belles.
 
Et vous, qu'aimez-vous observer ?

14 commentaires:

Thérèse a dit…

Effectivement les chaussures de Louis XV ne seraient pas pour me déplaire.
Il y a beaucoup de vérité dans ce que tu décris... :-)
Je me souviens de "mon jeune temps" ou mon oeil allait d'instinct vers les chaussures et les ongles de mes nouvelles connaissances.Par contre m'être basée sur l'aspect des jambes féminines ou bien mêmes masculines pour choisir mes amitiés m'auraient laissée très certainement dans un état de solitude certain... :-) mais là n'était pas ton propos, je disgresse.

Josette a dit…

j'avoue n'avoir pas eu l'idée de regarder le creux des genoux... maintenant je suis plus chaussures confortables qu'élégantes... question d'âge !
bon dimanche

Gine a dit…

On dirait presque que les rois chaussaient des souliers faits pour la danse! Quant à l'arrière du genou, c'est un endroit très intime qu'il est dommage de dénuder, belles jambes ou pas!
Don dimanche!

Anne a dit…

Merci de ta réponse, Thérèse. Comme tu l'as constaté, les mains sont très intéressantes. Les plus lisses sont peut-être belles mais pas forcément les plus aimables, n'est-ce pas? Quant à choisir ses amitiés à partir d'une observation superficielle, il n'en est effectivement pas question. Bonne semaine!

Anne a dit…

Josette, n'est-ce pas la démarche qui compte le plus? Et aujourd'hui heureusement, les chaussures confortables peuvent être élégantes. Bonne semaine!

Anne a dit…

Gine, je suis d'accord, les chaussures royales évoquaient la danse d'une fort belle manière. Quant à la longueur des vêtements, il faut vraiment posséder une plastique parfaite pour oser la montrer. C'est rarement le cas et l'on observe, hélas, de bien vilains spectacles dans des endroits inappropriés à de telles exhibitions. L'intimité, le mystère, seraient à redécouvrir à l'heure des amas de chairs débordant l'été dans les rues et autres lieux publics. La chaleur n'est pas une excuse à la laideur.
Bonne semaine!

Evelyne a dit…

Bonsoir Anne, c'est surtout des souvenirs de l'étranger, les différentes tongs de Singapour qui chaussaient de menus pieds, les sacs à main des jeunes garçons en Corée du Sud...

Anne a dit…

Bonsoir Evelyne, merci de votre regard nostalgique qui restitue tout un monde en quelques mots. Bonne semaine!

norma c a dit…

Peut-être vaut-il mieux que l'on ne se voie pas de dos en robe courte, cela permet d'oser en porter avec moins de gêne... ?
Mais je jetterai désormais un œil sur mon "dos de genou"...
Très belle semaine, Anne, je vous embrasse.

ELFI a dit…

porter des chaussures excentriques, un rêve qui ne se réalisera jamais... mes pauvres pieds ne me permettent pas...

Marie-Paule a dit…

Il est sûrement plus sage de ne pas trop se voir de dos, surtout pour le creux de nos genoux ou la courbe de nos fesses! Ce n'est pas pour rien que nous n'avons pas d'yeux dans le dos!:-)
Cela m'a toujours "gênée " de penser que je suis la seule à ne pas pouvoir me voir de dos ,sauf en photo bien sûr alors que tous les autres me voient. C'est d'ailleurs la même chose pour notre visage.
Bonne soirée Anne.

Anne a dit…

Norma, je suis sûre que les robes courtes vous vont bien: je vous trouve très jolie sur les quelques photos de vos que vous montrez parfois et je sais que vous aimez les belles chaussures: elles contribuent à l'élégance de la démarche. Je vous embrasse également.

Anne a dit…

Elfi, les chaussures excentriques de qualité ne font pas aussi mal aux pieds qu'on pourrait le penser: une bonne cambrure répartit et équilibre les points d'appui. Porter des souliers chics n'exclut pas le confort et, s'il le faut, de temps en temps, pourquoi ne pas se faire plaisir - quitte à souffrir quelques heures - dans des modèles originaux?

Anne a dit…

Marie-Paule, je vous remercie de votre commentaire. Vous me trouverez peut-être, à juste titre, un peu sévère; ayant l'habitude de dessiner, je reconnais apprécier et préférer une certaine esthétique du corps: par exemple, la finesse des attaches, l'harmonie des proportions chez une personne pas très grande, le port de tête et la grâce du cou et, comme je l'écrivais dans cet article, le fameux creux poplité. Parfois, je me dis que c'est un peu ridicule, mais c'est ce que j'aime observer et dessiner.
Vous parlez du visage : il est en effet troublant de réaliser qu'on ne se voit jamais telle que les autres nous voient, sauf sur les photos. Même les miroirs les plus précis nous renvoient un reflet faux. N'est-ce pas là un beau sujet philosophique?