Membres

samedi 1 septembre 2012

Bonjour ! Buongiorno ! Hello !

Je suis très heureuse de vous retrouver et je vous souhaite à tous un merveilleux weekend. Pour mon retour dans l'univers des blogs, j'ai choisi cette photo prise à Venise et, si vous le voulez bien, je vous propose d'en inventer le titre ou la légende.


11 commentaires:

Michelaise a dit…

D'habitude ils me ferrent ces deux là !

Gine a dit…

Aie! j'ai oublié mes tampons auriculaires! - un peu terre à terre, c'est vrai, pour une si belle image! Ado, j'ai été fascinée par le mouvement des sonneurs, qui semblait braver les siècles, comme des monstres d'acier. Bon retour!

☆sapphire a dit…

Welcome back, Anne!! I'm really glad to be able to read your posts again!

Oh I have no idea about a good title for the photo but it looks like that the horse is saying to the guys, "Hey, why don't you come down? Did you know how long you'd been standing atop the tower? Do you want to get sunburned more? Oh, poor fellows!"

Album vénitien a dit…

Bonjour Anne, heureuse de vous voir de retour parmi nous .Je ne serai pas très originale dans ma légende...
" Ces deux-là, il n'est pas question de les perdre des yeux!"
Beau week-end !

Minemine et cie a dit…

Bon retour Anne. J’espère que vous avez passé un bel été. Je sais combien il a fait chaud mais en dépit des canicules rien ne vaut un bel été.
Dans cette belle photo, c’est le cheval qui m’interpelle d’abord probablement parce qu’il est au premier plan mais après je vois qu’on sonne la cloche alors je suggère comme légende :
À l’époque où les animaux répondaient à l’appel des hommes.

Linda

Anonyme a dit…

Rêve de bronze...
Totirakapon

Marie-Josée a dit…

Ce serait un peu trivial de dire : «C'est un départ!»... L'esprit de potache du début de fin de semaine.

Bon retour parmi nous, Anne, et bonne semaine à venir

norma c a dit…

Bonjour, Anne, je suis ravie de vous retrouver !
Mon titre pour votre photo : "est-ce ainsi que les hommes vivent ?"
Je vous souhaite une bonne reprise lundi mais avant, un très agréable weekend !
Amitiés.

Anne a dit…

Bonjour Michelaise, merci pour ce titre qui a un goût de liberté.

Gine, ce titre est drôle, merci, c'est si agréable de rire!

Sapphire, thank you, it is really funny to imagine the horse speaking like that!

Danielle, merci d'avoir participé à ce petit jeu. Le cheval semble surveiller les Maures, en effet...

Bonjour Linda, l'été a été chaud, en effet, mais la canicule n'a pas trop duré, heureusement. Je pense que les animaux apprivoisés répondent à l'appel des hommes; quand aux animaux sauvages, leur territoire se réduit de plus en plus. Le matin en allant à mon travail, je rencontre de plus en plus souvent des chevreuils qui traversent la route. C'est un spectacle qui me remplit de joie, mais j'imagine qu'ils seraient plus à l'abri au coeur des forêts. Leur présence sur la chaussée ne signifie-t-elle pas la diminution des surfaces boisées?

Eh oui, Totirakapon, mais à Venise, les rêves peuvent devenir réalité, vous le savez bien...

Merci de votre humour, Marie-Josée, et bonne semaine à vous. J'espère que vous profitez de votre convalescence pour faire tout ce que vous aimez.

Merci, Norma! En réalité, j'ai repris mon travail depuis hier, afin de ne pas être trop "bousculée" au dernier moment. Je vous souhaite également un très bon weekend. Amicalement.

Mireille a dit…

Bonjour je suis un peu en retard. J'arrive de chez Enitram .
Oserais-je vous proposer "Il cavallo di guardia". Je reviendrai. Bonne journée.

Anne a dit…

Bonjour Mireille, et bienvenue sur mon blog. Je vais aller consulter le vôtre. A bientôt!