Membres

dimanche 16 octobre 2011

Clin d'oeil à Michelaise : en 1978

Michelaise, sur son blog "Bon sens et Déraison", nous parle de "l'année du Bac". Comment étions-nous, photos à l'appui, à l'adolescence ?
Pour illustrer cet article, j'ai choisi de vous montrer mon portrait que Maman avait peint à l'huile en 1978, qui fut pour moi l'année suivant le Bac. J'avais posé sagement dans ma tenue d'été favorite et je conserve précieusement ce tableau que j'ai accroché dans ma chambre.
Comme vous pouvez le constater, c'était la mode des grandes capelines de fine paille tressée, du "flower power", des imprimés "liberty" sur des robes longues de coton à base large et virevoltante, des châles de laine, des ponchos, des sabots ou des chaussures à semelles compensées de liège. Les cheveux étaient obligatoirement longs. J'avais, je pense, au moins dix ans de retard sur la mode des Etats-Unis, mais cela n'avait pas trop d'importance. J'avais réalisé moi-même le petit coeur en terre cuite émaillée que je porte au cou, accroché à un simple lacet, et je n'osais pas encore afficher les grandes boucles d'oreilles que je porterais dans les années 80 (après longue réflexion, j'avais décidé de me faire percer les oreilles à vingt ans). Bien plus tard, j'ai découvert les boucles d'oreilles vénitiennes en verre soufflé, qui comblaient mon goût d'un bijou coloré, lumineux, présent mais sans ostentation, raffiné et léger. Depuis, je ne porte plus que celles-ci.
J'ose vous avouer que, les années passant, je garde une affection particulière pour mes souvenirs de famille de cette époque, pour cette mode très féminine et tout ce qui me la rappelle, alors que le passage à la majorité m'a toujours laissée totalement indifférente. Mais la légèreté, qui suppose l'amour des siens et la recherche d'une esthétique de vie, n'est-elle pas le fleuron à rechercher dans l'existence ?
.

9 commentaires:

☆sapphire a dit…

You are so beautiful!! I can feel your mother's deep love for you from the painting. Love the colors which show a lovely summer time.

Anne a dit…

Thank you, Sapphire. Yes, you are right, Mum and I are very close and we share the same interest in painting: we often go, see and talk about art exhibitions and, if Mum doesn't paint anymore, she is always the first person who sees my artwork and gives her opinion. It's a pleasure to debate about art with her.
Anne

Album vénitien a dit…

Quelle chance d'avoir une maman qui a fait de vous ce si beau portrait.C'est un souvenir à nul autre pareil.J'ai un peu de mal à cerner l'organisation française du bac..dois-je comprendre qu'il s 'agit de la dernière année d'études avant de passer à quelque chose de plus sérieux ? Cela correspondrait alors à notre dernière année d'humanités, celle que l'on termine, normalement,vers 18 ans ?...Alors, mon année du bac...c'est 1962...j'avais déjà une bague de fiançailles...:-)

Evelyne a dit…

Un tendre regard sur une adolescente romantique.

norma c a dit…

Une image de vous qui conforte celle que j'ai, "dans ma tête", d'Anne d'aujourd'hui !
Un fort joli portrait et un grand merci de m'avoir donné le courage de dévoiler la Norma de ce temps-là...
Très belle semaine !

Anne a dit…

Oui, Danielle, j'ai beaucoup de chance. C'est certainement à Maman que je dois mon amour de la peinture.

En effet, le Baccalauréat est l'examen terminal des classes du second degré (lycée) qui permet de s'inscrire ensuite à l'université.

Vous aviez déjà une bague de fiançailles? Quel romantisme!
Anne

Anne a dit…

Merci de votre visite, Evelyne, et à bientôt!
Anne

Anne a dit…

Merci, Norma. Je vais vite aller lire votre blog.
Très belle semaine à vous.
Anne

Album vénitien a dit…

Et oui, Anne, je me suis mariée , en 1963, une année après la fin de mes humanités,j'avais 20 ans!
Belle semaine à vous!