Membres

dimanche 16 mai 2010

Balzac en Charente (3) : Marsac




.
En visitant le village de Marsac, je me demandais quelle maison charentaise aurait pu correspondre à la propriété du vieux Séchard. Quel portail et quelle toiture auraient convenu à l'irascible avare dont le fils espérait à peine l'aide avant de se marier ?
.
" Tu sais s'il s'inquiète de moi ? Le bonhomme vit pour lui ; mais j'irai demain le voir à Marsac, quand ce ne serait que pour obtenir de lui qu'il fasse les constructions dont nous avons besoin."
.
Et pourquoi pas cette maison ?
.

12 commentaires:

Astheval a dit…

Ces toits forment une belle mosaïque.
Bonne fin de week-end Anne.

norma c a dit…

J'adore vos quatre premières photos, surtout le bleu de la première, remarquable !
Bonne soirée, Anne.
Norma

Anne a dit…

Bonne semaine à vous, Astheval.
Anne

Anne a dit…

Merci, Norma, et bonne semaine!
Anne

☆sapphire a dit…

Bonjour
Merci pour les belles photos! J'aime surtout le premier! Le bleu est si beau!
J'ai trouvé intéressant que les tuiles du toit dans le village de Marsac sont différentes dans la forme de la nôtre. Les carreaux de vos photos sont si belles! J'ai bien aimé la marche avec vous!

Anne a dit…

Sapphire, merci beaucoup pour votre aimable commentaire. Comment sont les toits au Japon?
Anne

☆sapphire a dit…

tuiles japonaises sont traditionnellement argent-noir. La plupart d'entre eux ne sont pas rond, mais plat. Ils sont assez lourds. Influencced par la culture occidentale, nous avons jaune ou orange, parfois tuiles pour ces 50 ans. Le Japon a eu beaucoup de tremblements de terre et de nombreuses maisons et bâtiments ont été rompu en partie à cause du poids lourds de tuiles. Ainsi, récemment, nous utilisons la lumière toits d'ardoise. Leur couleur est généralement d'argent-noir.

Le Jardin de verre est fascinant! Merci!

Anne a dit…

Merci pour vos explications intéressantes et détaillées, Sapphire. Je vous souhaite une très bonne soirée.
Anne

JMV a dit…

Ce David Séchard est vraiment trop bon! Moi j'imaginais une petite maison isolée au bout d'un sentier... plus sévère et moins attachante que celle que vous avez sélectionnée, mais ça fait trois ans aussi que je n'ai pas relu Illusions perdues!

Anne a dit…

Oui, Jean-Michel, le personnage de David Séchard, ami fidèle, loyal, homme d'une droiture sans faille, est bien attachant, même si l'essentiel de l'intérêt du lecteur se reporte sur les mésaventures successives de l'ambitieux Lucien de Rubempré et surtout aux observations pleines de sagesse de Balzac. Je cite les phrases qui se rapportent aux photos de Marsac, mais ce qui est vraiment passionnant, c'est la philosophie de Balzac, son écriture, et la manière dont il fait vivre ses personnages.
Anne

Georg Friedrich a dit…

Oui, c'est vrai, le style de Balzac est inimitable, la façon dont il colore ses personnages est tout à fait remarquable, tout s'anime sous sa plume. Pour moi, Illusions perdues est le chef-d'oeuvre de Balzac (avec La Duchesse de Langeais). Tout est parfait, il n'y a pas une virgule à modifier. L'arrivée de Lucien à Paris, sa soirée à l'Opéra, les jumelles qui lui permettent de lorgner en direction de la loge de la marquise d'Espard, ça vaut toutes les pages de La Recherche du temps perdu, vous ne trouvez pas?

Anne a dit…

Choisir entre Balzac et Proust? Est-ce possible? J'aime la précision "au scalpel" des descriptions de Balzac: d'une part, on a l'impression d'y être et l'on sent bien, sans avoir besoin de preuve supplémentaire, qu'elles sont authentiques; d'autre part, elles ne sont pas seulement le décor, mais elles renforcent les sentiments des personnages et, par là, les sentiments du lecteur. C'est du grand art, en effet. Il y a aussi, à mon avis, une vie propre, une énergie dans l'écriture de Balzac, qui font qu'on est toujours captivé en le lisant et que le texte a beaucoup de tenue. Comme vous le dites si bien: "Tout est parfait, il n'y a pas une virgule à modifier."
L'ambiance que Proust restitue et son exploration de l'âme humaine appartiennent à une vision et à un rythme qu'il ne me vient pas à l'idée de comparer à ceux de Balzac. Mais j'aimerais avoir votre opinion plus détaillée, peut-être dans un article sur votre blog, si cela ne vous ennuie pas. Qu'en pensez-vous?
En attendant, je vous souhaite un très bon weekend.
Anne