Membres

mardi 27 avril 2010

In reference to James : dandelions in Limousin

sun under the tree


thinking of a Japanese paper

a mathematical flower

13 commentaires:

Marisol a dit…

Très belles photos les ambiances sont pleines de délicatesse. J'ai moi aussi pris une photo de cette magnifique architecture de graines.
Merci encore Anne pour vos commentaires que je retrouve toujours avec plaisir.
Marisol

Michelaise a dit…

On a envie de souffler... pfff... belle idée pour parler des dents de lion, pardon des pissenlits !

Minemine et coe a dit…

On comprend votre réhabilitation du pissenlit, quand on y regarde de plus près, leurs aigrettes sont belles à voir.

Linda

James Owens a dit…

Des photos très belles, Anne. J’adore le contraste de l’arbre en fleur, comme si couvert de neige, sur le fond du prè vert rempli de pissenlits. Et cette “mathematical flower” duveteuse est incroyable … je suis perdu au-dedans, dans un rêve blanc de printemps, attendant l’envol sur ton souffle…

norma c a dit…

Beau printemps en Limousin...
A fractal flower ?
Bonne journée, Anne.
Norma

Gwendoline a dit…

Des champs entiers!! une plante qui se reproduit facilement et mangée en salade ici avec des petits lardons!! on peut même manger les fleurs et depuis des lustres les anciens connaissaient ses propriétés en bétacarotènes, en minéraux, particulièrement en potassium, d'où ses propriétés diurétiques.( d'où son nom pisse au lit!)enfin je veux dire pissenlit

Danielle a dit…

quelles belles photos, bravo Anne, je connais bien le Limousin, une de mes régions préférées...

Bonne journée et à bientôt.

Anne a dit…

Merci, Marisol. Moi aussi je suis toujours heureuse de vous lire.

Ne vous privez pas de ce plaisir, Michelaise, mais "en vrai", car rien ne s'envolera en soufflant sur l'ordinateur.

Oui, Linda, ces aigrettes sont encore plus joyeuses lorsqu'elles s'envolent.

Merci, James. J'ai beaucoup aimé votre récente publication et vos photos étaient splendides.

Nous avons en effet du très beau temps en Limousin et j'espère qu'il en va de même pour vous à Marseille. Les structures fractales peuvent-elles s'appliquer au pissenlit à l'instar du romanesco ou du chou-fleur? Je n'en sais rien, je n'en suis pas certaine. Il faudrait un mathématicien pour trancher la question.

Merci, Gwendoline, d'apporter des précisions en faveur du pissenlit, une plante modeste mais qui mérite à mon avis d'être mieux considérée.

Danielle, je serais ravie de vous rencontrer lorsque vous viendrez en Limousin.

Je vous souhaite à tous une excellente journée.
Anne

Anne a dit…

Ma cinquième réponse en partant du haut s'adresse bien sûr à Norma.
Anne

Astheval a dit…

C'est plein de douceur toutes ces fleurs ! Merci Anne.

Jean a dit…

Oui, cette fleur est vraiment mathématique !
Quelle intelligence pour créer une forme aussi compliquée , si belle , si fonctionnelle pour la survie et l'éparpillement des graines !

Anne a dit…

Merci à vous, Astheval, pour votre aimable commentaire.

Bonsoir, Jean. Vous avez raison, il y a de quoi s'émerveiller.

Bonne soirée à vous deux.
Anne

Karine A. a dit…

En Italie, ils disent "prato japanese" pour désigner un pré joliment fleuri. Pourtant, il n'est pas nécessaire d'aller si loin, et ta photo en témoigne très bien!